À LA UNE  
  04.07.21
 
   
 
ARTICLES POPULAIRES
 
  INSIDE  
Jean-Pascal Caffi, le contrôleur qui a du cœur
 
  ÉCOLOGIE  
Le parking du Mont-Blanc se met à l’énergie durable !
 
  ÉDITORIAL  
Thierry d’Autheville
Directeur
 
 
       
  Un parking du Mont-Blanc propre et lumineux : un défi consciencieusement relevé par l’équipe d’entretien    
       
 
Christophe Rivoiron, Ganem Jimenez et Mario Ribeiro
   
       
 

Pour Parkgest et ses équipes, les avis clients sont essentiels. Dans leurs commentaires sur les réseaux sociaux, les usagers du parking du Mont-Blanc évoquent régulièrement la constante propreté des lieux. Avec 40 000 m² de surface répartie sur 4 niveaux et plus de 2 millions de visiteurs par an, l’entretien est pourtant un véritable défi. C’est une équipe de 3 personnes, dont est responsable Christophe Rivoiron, qui le relève chaque jour, portée par cette satisfaction d’offrir aux clients un espace accueillant et sécurisé.

PARKGEST : Comment se compose l’équipe dédiée à l’entretien du parking du Mont-Blanc ?
C.R. Nous sommes trois agents : Mario Ribeiro, Ganem Jimenez et moi-même, qui suis chez PARKGEST depuis maintenant 15 ans. Quand nous avons des interventions importantes à mener, l’équipe est renforcée par une 4e, voire une 5e personne, elles aussi en poste sur d’autres parkings gérés par la société.

Comment faites-vous pour qu’un tel parking reste constamment propre ?
Avec un peu plus de 6 000 visiteurs par jour en moyenne, le parking est une peu comme une ville que l’on doit entretenir. Nous devons être très réactifs. Chaque jour, les contrôleurs effectuent plusieurs rondes au cours desquelles ils relèvent incidents et autres dégradations. Le matin, quand j’arrive au travail, je sais exactement ce que nous avons à faire. Cela signifie que dans les 24 heures maximum, toutes les anomalies signalées sont corrigées.

En quoi consistent ces dégradations ?
Il arrive qu’il y ait des accidents de voiture, de légers accrochages… Dans ce cas, nous refaisons la peinture, nous changeons une barrière, etc. Avec le COVID, nous trouvons également des masques et ce, jusque dans les toilettes. Les chewing-gums sont un autre problème récurrent. Nous nettoyons les sols 2 à 3 fois par an avec une machine à vapeur et un produit qui les dissout. L’été, avec l’affluence accrue de la période estivale, nous sommes confrontés à de petites incivilités : dégradations, tags, salissures diverses, etc. Nous ne restons pas inactifs face à cela et privilégions la prévention, notamment grâce à notre signalétique de courtoisie, aux rondes de nos agents de sécurité, aux vidéos de surveillance et à des sondages auprès des usagers.

Sauriez-vous expliquer pourquoi l’entretien est si important pour les usagers ?
La propreté et la lumière participent pleinement de la sécurité d’un parking. C’est pourquoi nous faisons attention à changer régulièrement les néons, à remplacer les filtres à air, à nettoyer les sols, etc. Pour ma part, je considère ce lieu comme une boutique. Tout doit être impeccable pour que le client se sente bien dès son arrivée et qu’il reparte satisfait.

Les clients utilisent-ils les réseaux sociaux pour réagir ?
Oui et apparemment ils sont très satisfaits. Ces retours nous font plaisir, évidemment, et nous motivent. J’entends régulièrement nos clients nous dire : « vous avez un beau parking, toujours propre, lumineux ». La direction aussi reconnaît notre travail. Mais avant tout, c’est la satisfaction des usagers qui nous tient à cœur. Nous recevons régulièrement leurs avis -quasiment toujours positifs- sur notre compte Google My Business ; c’est notre plus belle récompense.

Ajouter votre commentaire

Votre commentaire a bien été transmis à l’équipe Parkgest.
   
       
 
   
   
       
 
 
   
       
In-fluence: Le mensuel genevois de la mobilité citadine - © 2021 Parkgest Tandem Advertising