À LA UNE  
  31.03.21
 
   
 
ARTICLES POPULAIRES
 
  INSIDE  
Jean-Pascal Caffi, le contrôleur qui a du cœur
 
  ÉCOLOGIE  
Le parking du Mont-Blanc se met à l’énergie durable !
 
  ÉDITORIAL  
Thierry d’Autheville
Directeur
 
INSCRIVEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER
Loading
 
       
  PARKGEST soutient la fondation CANSEARCH. Et vous ?    
       
     
       
 

En 2021, CANSEARCH fête ses dix ans d’existence. La Fondation, qui initie et finance des projets de recherche dans la lutte contre le cancer des enfants, a besoin de votre soutien. Interview croisée de Patricia Legler, Patricia Hubscher Eichenberger et Phil Lenz, membres passionnés de cette organisation unique en son genre.

Parkgest. Comment est née l’idée de Cansearch ?
Patricia Legler. Elle est née du constat fait par celui qui allait devenir le fondateur de CANSEARCH, le professeur Ansari, responsable de l’Unité d’oncologie et hématologie pédiatriques des HUG : on ne parvient pas à sauver tous les enfants.
Partant de la conviction que le meilleur moyen d’améliorer la courbe des guérisons était la recherche, il a mis en œuvre le concept CANSEARCH. La Fondation a rapidement reçu le soutien de deux acteurs déterminants, respectivement pour leur apport scientifique et clinique : l’Université de Genève et les HUG.
Phil Lenz. La plupart des grosses sociétés pharmaceutiques mais aussi des associations de lutte contre le cancer se concentrent sur l’adulte. En conséquence de quoi, les fonds manquent à la recherche en oncologie et hématologie pédiatrique. Le professeur Ansari y a vu une nécessité de la soutenir, et c’est l’objet de CANSEARCH.

Quelle est la situation actuelle sur le terrain ?
Phil Lenz. Aujourd’hui, sur 250 enfants diagnostiqués malades chaque année en Suisse, plus de 80 % d’entre eux guérissent. Si nous avions convoqué ces chiffres il y a seulement une cinquantaine d’années, les statistiques auraient présenté la proportion inverse : 80 % d’entre eux ne survivaient pas.
La fondation CANSEARCH, par ses levées de fonds et la recherche qu’elle a rendue possible, contribue à faire augmenter encore le taux de guérison, et surtout à diminuer les effets secondaires liés à la toxicité des traitements; mais il reste du travail et nous ne devons pas relâcher nos efforts.

La contribution de CANSEARCH à ce progrès est-elle mesurable ?
Patricia Legler. La Fondation a été la première à mettre sur pied à Genève une plateforme de recherche sur les cancers pédiatriques et maladies du sang, inédite, dotée d’un laboratoire, et a favorisé la collaboration de nombreux spécialistes à Genève et au-delà. Elle a également poussé son expertise en pharmacogénomique, où elle occupe aujourd’hui une position reconnue.

Quel idéal Cansearch poursuit-elle ?
Patricia Legler. L’objectif est de sauver un maximum d’enfants, notamment en adaptant les traitements à sa génétique.
Phil Lenz. Nous sommes passés de 20 % de guérison à plus de 80 % en oncologie pédiatrique en un demi-siècle. Il reste 10 à 20 % des enfants pour lesquels il faut trouver une solution de guérison.
Une autre de nos préoccupations concerne la médication : nous savons que les chimiothérapies ont souvent de lourdes conséquences sur la santé générale. On peut observer trois types de réactions parmi une population présentant le même profil (type de cancer, âge, sexe, traitement…) : certains réagiront très bien. Pour d’autres, en revanche, le dosage s’avérera insuffisant, avec pour conséquence la progression de la maladie. Pour un troisième groupe, la chimiothérapie sera trop puissante et entraînera des effets secondaires. Aussi, nous nous intéressons aux marqueurs génétiques, qui permettent une meilleure maîtrise thérapeutique.
D’où provient le cancer des enfants et y a-t-il un moyen de le prévenir ?
Patricia Legler. Nous n’avons malheureusement aucune certitude sur l’origine du cancer pédiatrique. La science attend beaucoup de la génétique pour en améliorer la compréhension.

Quel est l’apport concret de CANSEARCH  ?
Phil Lenz.
Notre rôle est de fournir les outils nécessaires à la recherche. Nous finançons la ressource humaine, mais également le matériel d’équipement et les consommables. Depuis la création de CANSEARCH, plus de 200 publications ont été acceptées par la communauté scientifique.

Qui sont vos donateurs ?
Patricia Hubscher Eichenberger. D’origines très variées : grand public, entreprises, fondations ou grands mécènes. Chaque soutien individuel a pour nous une immense valeur, car il révèle un authentique engagement citoyen.

À titre personnel, pourquoi vous être engagés dans cette mission ?
Patricia Hubscher Eichenberger. J’ai toujours eu un fort intérêt pour des causes sociales et en particulier pour celles touchant les enfants. Il me tenait donc à cœur d’apporter ma contribution à des causes plus délaissées comme celle de la recherche sur le cancer de l’enfant.
Phil Lenz. Le cancer pédiatrique est un sujet grave, auquel nous devons apporter des solutions tangibles. La contribution scientifique de CANSEARCH donne un réel espoir de guérison et je considère comme un devoir de m’engager dans ce combat.
Patricia Legler. Ma profession d’avocate me rapproche de la condition humaine et de ses drames. En tant que maman, je tiens à soutenir les familles et les enfants touchés par la maladie.

Que prévoyez-vous d’organiser pour le 10e anniversaire de Cansearch ?
Patricia Legler. Pour 2021, nous avions prévu un gala à l’Arena de Genève devant réunir plus de 1000 personnes en octobre. Cependant, au vu de la crise sanitaire qui se prolonge, nous venons de décider de la reporter à des jours meilleurs. En revanche, nous organisons la CanRun, une course pédestre tout autour des HUG le dimanche 16 mai, ainsi que la CanGolf, une compétition de golf caritative sur le green de Beaumont le dimanche 13 juin. Les détails se trouveront prochainement sur notre site et nos réseaux sociaux.
Toutes les personnes qui le souhaitent pourront y participer ou mettre sur pied d’autres CanDo, Groupes d’actions ou de soutien de leur choix pour nous aider ! Nous fondons beaucoup d’espoirs sur ces événements qui contribueront à la notoriété de la Fondation et au financement de la recherche.

Site internet de la fondation www.cansearch.ch

Ajouter votre commentaire

Votre commentaire a bien été transmis à l’équipe Parkgest.
   
       
 
   
   
       
 
 
   
       
In-fluence: Le mensuel genevois de la mobilité citadine - © 2021 Parkgest Tandem Advertising