ÉDITORIAL  
  26.09.19
 
   
 
ARTICLES POPULAIRES
 
  INSIDE  
Jean-Pascal Caffi, le contrôleur qui a du cœur
 
  ÉCOLOGIE  
Le parking du Mont-Blanc se met à l’énergie durable !
 
  ÉDITORIAL  
Thierry d’Autheville
Directeur
 
 
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
 
 
       
  Nous avons un horizon commun : l’avenir    
       
     
       
 

Comme le disait récemment le philosophe Régis Debray, l’Histoire n’est pas un fond de décors dans lequel il faudrait « tenir » ; elle est au contraire une scène permanente où nous sommes acteurs de notre propre devenir, mais aussi de celui d’autrui. Si l’état d’esprit ambiant est souvent celui du « moi d’abord », dans une aventure personnelle ne dépassant pas soi-même, certains événements nous rappellent irrémédiablement à nos responsabilités collectives.

Les incendies qui touchent la forêt amazonienne ont provoqué une vive émotion à travers le monde. Ces embrasements ne sont pas sans conséquences sur l’environnement planétaire, du fait notamment de ses importantes émissions de dioxyde de carbone. Poumon de la Terre, l’Amazonie s’étend sur 5,5 millions de km² (133 fois la superficie de la Suisse…) et absorbe chaque année 14 % du CO2 mondial, ce qui contribue à réguler le réchauffement planétaire, selon le Fonds mondial pour la nature (WWF).

La déforestation et les incendies actuels réduisent cette fonction, avec pour conséquence, un volume de C02 rejeté plus important que la quantité absorbée.
On le constate avec ce dramatique épisode, l’humanité tout entière est irréversiblement concernée par la gestion de l’environnement, fut-il local.
À Genève, comme partout en Europe, la question de la mobilité est au cœur des débats. Le dynamisme économique et la démographie de notre agglomération suscitent d’importantes mutations territoriales, auxquelles le Conseil d’État a répondu en mettant en œuvre une stratégie multimodale à horizon 2030. Le stationnement des véhicules y joue un rôle crucial dans la gestion des déplacements urbains, à l’origine et à destination ; permettant l’accès aux lieux de travail, de consommation et de loisirs, c’est un des principaux leviers de régulation du flux automobile et de report modal.

Gestionnaire de huit parkings à Genève, le groupe PARKGEST pourrait donner le sentiment d’être exposé face à l’évolution de la mobilité citadine ; or, il n’en est rien, car si l’on repense effectivement la voiture d’aujourd’hui, ce n’est pas dans sa pertinence, mais bien dans ses modes de propulsion. En Suisse, les ventes de véhicules électriques le démontrent : alors que leur part de marché était de 1,5 % sur les six premiers mois de l’année passée, elle est maintenant de 3,8 %.
Les parkings sont et resteront de formidables plateformes d’accessibilité multimodale pour desservir la Ville. Ils constituent l’indispensable support de la vie commerçante et de l’organisation territoriale aux enjeux de demain. Contre toute attente, les préoccupations environnementales liées à la mobilité, la complémentarité entre transports publics et moyens de locomotion individuels, l’impact du e-commerce sur la fréquentation des rues marchandes offrent donc à notre industrie un large champ de réflexion, que nous exploiterons pour conserver une place utile et productive dans la vie de Genève, des genevois et de leurs visiteurs.

Thierry d’Autheville, Directeur général 

Ajouter votre commentaire

Votre commentaire a bien été transmis à l’équipe Parkgest.
   
       
 
   
   
       
 
 
   
       
In-fluence: Le mensuel genevois de la mobilité citadine - © 2019 Parkgest Tandem Advertising