INSIDE  
  04.04.19
 
   
 
ARTICLES POPULAIRES
 
  INSIDE  
Jean-Pascal Caffi, le contrôleur qui a du cœur
 
  ÉCOLOGIE  
Le parking du Mont-Blanc se met à l’énergie durable !
 
  ÉDITORIAL  
Thierry d’Autheville
Directeur
 
 
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
 
 
       
  GenèveAvenue, la géniale plateforme online des commerçants genevois    
       
     
       
 

Le concept rencontre un vif succès, avec le soutien du canton de Genève et près de 100 adhésions en quelques mois : GenèveAvenue, lancée à l’automne 2018, est la première plateforme en ligne détaillant le catalogue complet des plus belles enseignes de la cité de Calvin et du canton. Le groupe PARKGEST s’est associé à cette initiative visant à réenchanter et donner une visibilité digitale au commerce genevois.

Nous avons interviewé Sébastien Aeschbach et Matthias Fröhlicher, les deux initiateurs de ce projet citoyen, qui propose aux consommateurs un outil de localisation et de choix de produits, mais aussi de commande avec possibilité de livraison à domicile !

PARKGEST. Quelles circonstances vous ont amenés à créer GenèveAvenue ?
Sébastien Aeschbach. Chaussures Aeschbach SA est l’un des pionniers romands de la vente en ligne. Dès 2008, à l’époque où la guerre d’implantation faisait rage avec le développement des centres commerciaux, nous avons engagé une réflexion sur l’avenir de notre secteur confronté aux tendances digitales du parcours client. Matthias Fröhlicher, alors transfuge d’un groupe leader dans ce domaine, nous a apporté son précieux support dans le développement de notre plateforme e-commerce, inaugurée en 2011. Nous ne nous sommes pas trompés, quand on sait qu’aujourd’hui 20 % des commandes de chaussures sont réalisées en ligne.
L’expérience que nous avons retirée de ce modèle, ainsi qu’une veille concurrentielle permanente, ont révélé le retard des commerçants genevois dans la vente online et pire encore, leur visibilité quasi inexistante sur le Net.
C’est ce qui nous a motivés à créer GenèveAvenue.

Que propose GenèveAvenue ?
Matthias Fröhlicher. Dépassant notre propre activité, nous avons eu l’idée de faire vivre une expérience inédite aux consommateurs genevois — visiteurs ou résidents —, en leur permettant de sélectionner depuis leur smartphone le produit voulu et en identifiant la ou les enseignes où ils pourront le trouver en temps réel.
Nous souhaitions également valoriser le commerce genevois en créant un catalogue où serait répertorié l’assortiment des plus belles boutiques genevoises. GenèveAvenue était née. La démarche, inédite, a été immédiatement appréciée. Nous approchons les 100 adhésions dans un périmètre dépassant désormais l’hypercentre genevois.

Quels avantages GenèveAvenue apporte-t-elle respectivement aux commerçants et aux consommateurs ?
Sébastien Aeschbach. Aux uns comme aux autres, des avantages énormes. Genève pénètre dans une nouvelle dimension avec une plateforme fonctionnant sur le même principe qu’AMAZON, mais exclusivement réservée aux commerces de la ville et de ses environs.
A ces derniers, nous offrons une vitrine qui expose l’intégralité de leurs produits, et permet de vendre en ligne avec enlèvement en magasin ou livraison à domicile, gratuite dans la grande majorité des cas. Une telle vitrine serait impossible à construire individuellement, tant le budget de conception, de développement et de maintenance est important. Avec GenèveAvenue, ces coûts sont mutualisés et donc fortement réduits pour les adhérents. C’est une chance unique pour eux de sortir de l’anonymat et de drainer de nouveaux clients.
Pour les consommateurs, GenèveAvenue est un outil génial, ludique et utile. Imaginez un visiteur étranger séjournant à Genève : Bon Génie, Manor, Globus et tant d’autres enseignes historiques lui sont inconnues. Avec GenèveAvenue, toutes les marques de produits et les magasins où se les procurer sont immédiatement affichés, avec toutes les précisions nécessaires, pour s’y rendre, commander, se faire livrer, etc.

Vous ne vous limitez donc pas au commerce pur, puisque vous intégrez désormais les musées et les restaurants.
Sébastien Aeschbach. Nous voulons en effet offrir aux visiteurs et résidents la meilleure « expérience consommateur » possible.

Quels sont vos objectifs ?
Matthias Fröhlicher. Cette année, nous visons l’adhésion de la plupart des autres grandes enseignes et des boutiques qui font la réputation de Genève. L’offre est en effet très qualitative dans notre ville et l’activité commerçante d’ensemble est magnifiée avec une telle vitrine. Nous pensons pouvoir atteindre un million de produits référencés. GenèveAvenue est accessible à tous les commerçants, avec un tarif d’abonnement mensuel dès CHF 70.-. C’est sans commune mesure avec les coûts de développement d’un site de e-commerce individuel. Actuellement, la progression des visites est soutenue.
Aux avantages décrits, s’ajoute un bénéfice de visibilité qu’il serait impossible d’obtenir avec un site isolé. 88 % des consommateurs préparent leurs achats sur Internet, y compris dans le domaine culturel, la gastronomie et l’hôtellerie. GenèveAvenue leur propose désormais une réponse localisée !

Qu’apporte GenèveAvenue au groupe PARKGEST ?
Sébastien Aeschbach. Le Groupe PARKGEST gère plusieurs parkings à Genève dont le parking du Mont-Blanc qui est un formidable « hub » pour le centre-ville avec presque 2 millions d’usagers par an. De là, les Genevois et les visiteurs se dirigent dans les différents quartiers pour faire leur shopping et profiter de la beauté des quartiers environnants. En contribuant à réenchanter et redynamiser le centre-ville, PARKGEST accroît aussi le taux de remplissage de ce parking. Mais, l’engagement du Conseil d’administration et de la Direction du groupe réside surtout dans la qualité de service, qu’une ville telle que Genève se doit d’offrir. Le Groupe PARKGEST propose de nombreux avantages clients, dont certains sont inédits comme l’Espace XXL au parking du Mont-Blanc, où les places sont les plus spacieuses de Suisse. Sa contribution à GenèveAvenue est conforme à sa vision et nous considérons son soutien comme une preuve partagée de son attachement à Genève.

  1. Arnaud André le 5 avril 2019 Repondre

    Bravo. On n’est jamais assez renseigné.

    A titre d’information nous bénéficions dans notre commune d’une revue qui se nomme “rive gauche”
    qui tout en étant de la publicité nous apporte de multiples informations sur les sociétés qui en principe
    se trouvent principalement dans la région.
    Cela évite pas mal de recherches.
    Cordialement

Ajouter votre commentaire

Votre commentaire a bien été transmis à l’équipe Parkgest.
   
       
 
   
   
       
 
 
   
       
In-fluence: Le mensuel genevois de la mobilité citadine - © 2019 Parkgest Tandem Advertising